Octobre rose : « Plus que jamais il faut se faire dépister »