Non, l’homme n’est pas né avec un déficit d’alcool dans le sang, dit celui qui a inspiré “Drunk”