Lot-et-Garonne : une première dose pour 40% de la population