Invalides: Schiappa comprend “l’envie de faire la fête” mais “le virus est toujours là”